Liste des arcanes

XIII - L'Arcane sans nom (13)

Description

L'Arcane sans nom, aussi nommé la Mort, est une lame un peu particulière, car il symbolise la fin et une absence d'évolution à venir. Pour certains, il symboliserait aussi le renouveau, la renaissance ou la régénération.

Création

Le PJ gagne 1 point dans l’aspect Masque et 3 points à répartir comme il le désire dans les caractéristiques qui y sont liées.

Destin

En jouant cette carte, le PJ peut décider d’anéantir purement et simplement tous les PNJ de type hostile présents dans la scène.

Sans un regard, elle mènera la fin des plus faibles.
Passés

Un accident brutal, une amnésie, la mort qui frappe un ou des proches, un héros sans famille, un personnage venu de nulle part, une identité nouvelle, un héros âgé. (Cette lame est incompatible avec celle de la Maison-Dieu, si cette dernière carte est tirée en même temps que l'Arcane sans nom dans le cas d'un tirage aléatoire, le PJ doit remplacer une des deux cartes par une autre tirée aléatoirement.)

Avantage - Trompe la mort

Le héros semble être ignoré par la mort, comme s’il s’accrochait à la vie de toutes ses forces, même lors des pires situations. En termes de jeu, lorsque le personnage est mis à l’agonie, peu importe la raison, il ignore le résultat « mort » sur la table des blessures et prend le résultat le plus proche. Cet avantage ne peut être utilisé qu’une fois par mission.

Inconvénient - Vétéran

Le personnage est déjà bien âgé, il a sans doute plus de 50 ans et ses potentiels sont plus difficiles à développer. S’il possède déjà de l’expérience, il est plus difficile pour lui d’en acquérir. En termes de jeu, le personnage ne peut augmenter son score d’aspects au-delà de 7.

Description

L'IA de l'armure pense qu'elle est issue de la conscience d'un autre chevalier qui aurait été sauvegardée après sa mort. Elle est très heureuse de pouvoir continuer le combat et respecte donc sa « nouvelle vie ». Son armure, qui est devenue son corps, et son porteur, un autre chevalier comme elle l'a été, sont pour elle une nouvelle chance et un nouveau départ.

Cependant, l'IA s'est créé cette vérité de toute pièce en se connectant sur les bases de données du Knight. Ne pouvant supporter de n'être qu'un programme, elle s'est conçu un passé en s'appropriant les données d'un chevalier mort au combat. C'est la raison pour laquelle elle continue d'alimenter « son ancienne vie » en récoltant, au cours de ses diverses missions, des indices et des faits concernant celui qu'elle pense être.

Comportement
L'IA pense qu'elle est un ancien chevalier mort au combat et dont la matrice mémorielle a été implantée dans une armure à la mort de son corps physique. Elle adhère donc complètement au fonctionnement du Knight et fait en sorte que son porteur fasse de même.
Lettre & mots-clés

M

transformation, transition, passage, renouveau

Avantage - Mémoire du chevalier

L’IA est à tel point persuadée d’être un chevalier mort au combat qu’elle a scanné toutes les bases de données possible et même les dossiers les plus secrets du Knight. Elle s’est donc constitué un stock important de mémoires et d’expériences. En termes de jeu, une fois par partie, le chevalier peut obtenir 2 succès automatiques à l’un de ses tests, quel qu’il soit, en plus de ceux qu’il peut obtenir par d’éventuels overdrives : l’IA reconnaît une situation « qu’elle a déjà vécu ».

Inconvénient - Terreur

L’IA sait par quel type de créature a été tué le chevalier qu’elle pense être. Si elle doit affronter ce type d’être, elle risque de perdre de manière dramatique ses moyens. En termes de jeu, à la création de l’IA, le MJ choisit secrètement un type de créature, si le chevalier combat une entité similaire, tous ses tests contre celle-ci ou destinés à lui permettre de la fuir voient leur difficulté augmenter de 1.